Alina Iacob artiste de l’âme

Alina Iacob artiste de l'âme est artiste peintre. Elle exprime émotions en combinant le monde réel et le monde abstrait, invisible, onirique. Profondeur...

Alina Iacob artiste de l’âme est artiste peintre. J’ai été très touchée par son extrême sensibilité et la profondeur de sa personnalité. Son expression artistique, découverte par le hasard des rencontres virtuelles, m’a directement plongée dans un monde onirique, mystérieux, plein d’émotions.

L’interview m’a aidée à comprendre ce qu’Alina avait éveillé en moi… En effet, étant moi-même complètement immergée dans mes créations symboliques, inspirées par la méditation et la thérapie, j’ai perçu sans doute inconsciemment que cet art allait chercher son inspiration dans les profondeurs de l’âme, dans la part invisible de notre monde.

Je vous laisse découvrir ce qui anime Alina, son univers à travers les questions que je lui ai posées.

TSAO

Si vous deviez me décrire librement l’activité artistique qui vous anime, comment la décririez-vous ?

Alina

Mon art c’est moi, c’est mon identité tout simplement… Tout ce que je réalise traverse tout d’abord mon âme, mon corps. Les touches de couleurs sont mes émotions, la lumière représente ce que je porte en moi… Les contrastes des lumières et des ombres reflètent l’intensité et la profondeur de mes pensées… Raison pour laquelle je considère chacune de mes peintures comme des autoportraits.

Lorsque je peins, je m’affranchis de toutes règles précises : je suis ma propre voie. Libre et passionnée, c’est ma façon de peindre des sujets avec la plus grande charge émotionnelle possible. Lorsque je commence une toile, je me sers d’une photo comme base pour avoir le côté « concret ». Ensuite, je la transforme, je l’interprète ou plutôt je lui attribue de l’invisible : une atmosphère, des métaphores visuelles que je crée en lien avec cette toile. Elle devient une sorte d’univers poétique : le côté abstrait de l’invisible en change le contexte primaire et la rend plus profonde et personnelle.

Souvent, quand il s’agit de peindre la nature, on peint ce que l’on connait et pas ce que l’on peut intégrer dans un système cohérent. C’est pour cela que je choisis de regarder le sujet plus en profondeur pour en faire ressortir les éléments artistiques qui me correspondent. Ensuite, j’intègre les sentiments et les émotions dans le sujet que cela soit un paysage, une composition ou un portrait… Ainsi, l’invisible devient visible.

Mon intérêt pour les effets de lumières et d’ombres donne à mes œuvres une dimension figurative en lien avec le côté abstrait : c’est l’ensemble qui permet de découvrir ce qu’il y a de plus profond en moi et dans le monde.

La peinture se doit d’être animée par une certaine sensibilité qui donne vie au sujet concerné. La toile est terminée au moment où j’ai réussi à mettre la lumière et l’ombre dans une atmosphère particulière, dans une ambiance de calme et de rêve. C’est à l’aide de cette technique de combinaison entre concret et abstrait, que j’adopte et réinvente selon mes sentiments, que ma toile est peinte. Dans mes toiles, on retrouve toujours cette fusion de l’abstrait et du réel. Mes peintures prennent vie au moment où je commence à rêver. La fusion réelle /abstrait pour moi représente une source de création évolutive.

Les peintres impressionnistes m’ont toujours inspirée. Les œuvres de Claude Monet ont eu sur moi un impact certain et définitif. Inspirée par ce courant artistique, avec le temps, j’ai conduit mon art vers une sorte d’impressionnisme contemporain. C’est le moyen pour moi de brouiller les frontières entre le réel et l’imaginaire, de transporter l’esprit vers des nouvelles contrées oniriques et de recréer un univers poétique.

Après mes études à l’académie de l’art plastique et design George Enescu de Iasi en Roumanie, j’ai eu le plaisir de travailler pour une société de vitraux « Art Georgies » pendant 5 ans : j’y ai appris beaucoup sur la technique de la lumière et de la transparence des couleurs.

Pour moi, la poursuite de mon rêve n’a pas été toujours facile car j’ai dû prendre des décisions drastiques qui ont complètement changé ma vie. J’ai commencé une nouvelle vie dans un nouveau pays, la Belgique, qui est devenu mon foyer. Aujourd’hui, je l’aime beaucoup.

Le public est invité à retrouver dans mes peintures, un espace de paix, de calme, d’optimisme, de méditations, de joie et à y vivre sa propre expérience intérieure

TSAO

Pourquoi avoir choisi ce type d’expression ?

Alina

La peinture m’accompagne depuis toujours. Tout commence, déjà, dans mon enfance vers l’âge de 5 ans. J’étais fort impressionnée par les dessins que faisaient mon père, je l’observais intensément. Plus tard, j’avais un immense plaisir à essayer de reproduire certaines images qui me plaisaient. Vu que je passais beaucoup de temps à bricoler, à mélanger des couleurs, à dessiner, j’ai décidé – avec le soutien total de mes parents – de suivre des études d’art plastique à partir de l’âge de 16 ans.

Créer rend ma vie palpitante et donne du sens à mes convictions en évolution constante. La peinture est pour moi un moyen de guérison, une sorte de thérapie intérieure.

TSAO

Avez-vous d’autres expressions artistiques qui vous passionnent ?

Alina

La photographie est une autre de mes passions. Elle m’a beaucoup inspirée pour mes recherches artistiques. Surprendre une forme, des couleurs, un effet, une attitude sur l’instant, c’est une façon d’immortaliser une sensation.

L’art du bien-être me passionne également. Pour moi, c’est important de travailler notre espace intérieur mais aussi, l’expression extérieure de notre personnalité. Cela permet de mieux vivre et de mieux se connaître. Je suis passionnée de l’art thérapeutique et de l’esthétisme, en général.

TSAO

Quel a été votre rêve d’adolescence et l’avez-vous réaliser à travers votre activité artistique aujourd’hui ?

Alina

Mon rêve d’adolescence a été de peindre. A présent, je continue de peindre. Je ne vis pas encore uniquement de mon art. Cependant, l’art m’apporte l’essentiel : la réconciliation de l’âme et la sérénité.

TSAO

Pouvez-vous me donner 5 mots qui décrivent ce que représente cette activité artistique pour vous ?

Alina

Flamme, vibration, paix, bonheur, confiance, l’harmonie

TSAO

Avez-vous autre choses à dire à nos lecteurs?

Alina

Je tiens à vous remercier pour cette interview et je me sens très honorée pour l’intérêt que le public accorde à mes peintures.

Avec un peu d’avance, je vous souhaite tous mes meilleurs vœux de bonheur et de santé !

Coordonnées

Facebook : https://www.facebook.com/Artiste-Peintre-Alina-Iacob-1773339782932929

Partagez votre impression sur cet article

%d blogueurs aiment cette page :